Maria Montessori

maria-montessori-img

Née en 1870 en Italie, Maria Montessori sera dès le début du vingtième siècle docteur en médecine, licenciée en philosophie, psychologie et biologie. Jeune femme engagée dans son époque, elle participe activement en Italie et dans le monde entier à la conquête des droits politiques et sociaux des femmes.

Elle fera ses premières recherches, durant deux ans à la clinique psychiatrique de l’université de Rome. Elle y étudie le comportement de jeunes « retardés mentaux ». Elle découvre que ces enfants ont besoin de motifs d’activité pour s’épanouir. Parallèlement, elle découvre les recherches de deux grands médecins-éducateurs français qu’étaient Jean Itard et Édouard Séguin. L’enfant peut naître normal mais si son environnement ne correspond pas à ses besoins, aux tendances humaines, et il n’acquerra pas les caractéristiques humaine (enfant sauvage de l’Aveyron).

On lui confie ensuite la direction de l’école Orthophrénique de Rome, et elle fera construire pour les enfants du matériel qu’Itard et Seguin avaient élaboré pour les enfants déficients sensoriels. Il fera merveille puisqu’en peu de temps ces enfants seront capables de passer et de réussir brillamment les examens italiens sanctionnant la fin des études primaires.

En 1906, lui est confié le projet de San Lorenzo, dans une communauté ouvrière très défavorisée, en banlieue de Rome : prendre en charge des enfants de trois à six ans, non scolarisés et laissés à eux-mêmes.

Le 6 janvier 1907, la première « Casa dei Bambini » est inaugurée. Maria Montessori va faire de cette Maison des Enfants un véritable laboratoire de recherche pédagogique et va élaborer de ce que l’on appelle aujourd’hui la pédagogie Montessori.

maria-montessori-3.5118057

  • Les être humains naissent riches en potentiel. Le rôle de l’adulte n’est pas de remplir l’enfant de connaissance, mais de faire émerger le potentiel qui est en lui, dans une relation d’égal à égal. L’adulte est là pour aider l’enfant (et non pour le juger) en lui préparant un environnement adapté à sa taille et à sa force et à ses besoins. Il y a trois conditions préalables pour l’adulte : faire confiance à l’enfant, lui laisser le temps et lui laisser la liberté de mouvement et de choix.
  • Avant 6 ans, l’enfant a un esprit absorbant qui lui permet de vivre une véritable incarnation. Il prend chair à travers les expériences sensorielles qu’il va choisir de faire dans son environnement, ce qui va lui permettre de se construire émotionnellement, socialement, au niveau moteur et intellectuellement.

Avec l’avènement du fascisme, Maria Montessori part en exil en Espagne puis aux Pays-bas, en Angleterre, aux Indes.

En 1937, elle propose la fondation du Parti social de l’Enfant, car elle est convaincue que l’éducation peut devenir un facteur de paix si nous avons le souci du développement psychique de l’enfant.

Aujourd’hui, il y a plus de 22 000 écoles Montessori  dans le monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *